Les Jeudis Educations = Le Terrible Two de ma fille

On entend souvent parler de l’adolescence, période assez pénible pour nos enfants, autant que pour nous parents assaillit par la rébellion et les crises, mais aujourd’hui je voulais moi vous parler d’une toute autre période toute aussi redouté et qui se passe bien plus tôt dans l’évolution de nos enfants, le Terrible Two, vous connaissez ? Ma fille est en plein dans cette période depuis déjà un moment, qu’est-ce que c’est comment je me situe par rapport à ça ?

Une étape importante du développement : 

C’est vers 1 an que l’enfant acquiert généralement la marche et est encore bien malhabile pour se faire comprendre, il a du mal tant au point de vue de la parole que de la dextérité et ne sait pas encore comment reconnaître et gérer ses émotions. Né une grande frustration qui provoque de grosses colères où des cris, parfois des morsures et des coups. L’enfant cherche par ces actes à s’affirmer et à se différencier des autres tout en devant affronter le monde qui l’entoure avec ses contraintes. C’est souvent avec des « NON » qu’on repère bien cette période. Quand les soupçons sont fondés et que l’enfant est bel et bien repéré, c’est à nous parents de tenter d’écouter et d’aider l’enfant.

Avec ma fille tout va dans l’opposition, et le NON est bien encré, les gestes sont déplacés et j’ai souvent le droit à sa petite phrase qui m’arrache le cœur « t’es michant » (comprenez bien « tu es méchante »).

Le rôle des parents :

Même si cette phase est normale, il ne faut pas que l’enfant prenne le dessus sur les parents et mène son monde à la baguette, il est question d’éducation et d’apprentissage, notre rôle est tout aussi important que la période qu’il traverse.

On a avant tout un rôle d’accompagnant dans tout ça, il est fondamentale alors d’apprendre où se situent ses désirs et nos limites, il doit tout aussi savoir se maîtriser, apprendre comment gérer ses émotions, ses colères et se calmer par lui-même, apprendre à gérer sa frustration.
Nous on tâtonne encore à l’heure actuelle avec tout ça, ma fille commence à bien parler et sait bien se faire comprendre. Elle joue la petite « mère » et cri sur ses frères, cri sur sa copine Elise, jette les objets et boude même bien comme il faut. Les crises de larme s’accompagnent aussi de gestes déplacés parfois (elle tape) et se bagarre avec son frère de 4 ans, ça ne lui fait pas peur lol. Avec elle on n’est plus ou moins ferme ; c’est la petite dernière il nous ait parfois difficile de ne pas rire, mais c’est aussi la seule fille et on ne souhaite pas qu’elle devienne une petite peste. Du coup le papa ne criant pas souvent (au contraire de moi) c’est lui qui a la voix qui porte plus et qui a le plus d’impact quand il le faut et c’est bien souvent lui qui a le dernier mot car avec moi c’est plus compliqué.

Les tactiques à adopter :

Tout d’abord, l’enfant doit être sur d’avoir sa propre place au sein de la famille et qu’il ne commande pas, chacun sa place. Il vous faut pour cela imposer des limites. C’est souvent que l’enfant vous testera, il faudra rester ferme et tenir bon face au petit bout qui cherche à avoir gain de cause, mais surtout ne jamais changer d’avis, ne pas se contredire devant l’enfant ou revenir sur une décision, une punition, cela ne ferai qu’encourager. 

Alors il faudra vous montrer compréhensif, puisqu’on parle d’une période d’apprentissage du développement, pour cela il faut lui montrer que vous comprenez ce qu’il ressent en le lui disant : « Je sais que tu es fâchée parce que maman ne veut pas te donner un bonbon avant manger » pour oublier l’orage qui vient de passer, ne pas revenir dessus en l’engueulant, le mieux à faire c’est de lui faire un câlin et de reprendre ses activités.
On peut parfois ruser en lui donnant le choix. « Comme collation, veux-tu des craquelins ou une pomme? », « Quel pantalon veux-tu mettre : le bleu ou le rouge? ». Ça marchera un temps tout du moins pour les plus jeunes.

Certaines fois on ne peux pas faire autrement que de séparer l’enfant du reste du monde, le mettre en retrait, quand ses agissement, son comportement est inacceptable, on peu l’isoler quelques minutes, c’est une punition, la règle est d’une minute de retrait par année d’âge, ce qui a pour but de lui signaler que son comportement n’est pas tolérable, ainsi lui donner une chance de se calmer, et reprendre sa place au sein des autres une fois le temps écoulé, on va le voir en lui expliquant la raison de sa mise en retrait, calmement, sans faire de reproches.

Tout ça est assez évident quand on le lit, mais à appliquer parfois on en oublier les règle d’éducation, on cri, on punit, on sort de nos gongs, c’est même souvent mon cas, mais je me soigne lol, c’est pas aussi dur pourtant, à appliquer au quotidien ça leur donne de bonne règles de conduite pour l’avenir, c’est mon avis.

source ici et ici

http://wondermomes.fr/les-jeudis-education/

Mes copi’net elles, parlent de l’école cette semaine :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s